Restauration de "Saint Laurent, martyr" : Diagnostic (1-4)

Informations


La restauration d’une œuvre débute par une étude diagnostique. Celle-ci est réalisée afin d’identifier des matériaux constitutifs, d’analyser la technique de l’artiste et d’établir un constat détaillé de l’état de l’œuvre. Pour cela, des méthodes d’analyses non-invasives sont mises en oeuvre : photographies HD, examens sous fluorescence UV, réflectographie infrarouge. Ces analyses sont complémentaires car elles permettent d’observer plusieurs strates de la surface peinte, jusqu’aux couches préparatoires. La fluorescence UV s’intéresse aux couches superficielles telles que le vernis. Cet examen permet d’en déterminer la nature, le type d’application ainsi que les différentes restaurations précédentes. La réflectographie infrarouge permet l’observation des couches sous-jacentes ainsi que la mise en évidence des dessins préparatoires à base de carbone. Une histoire matérielle de l’œuvre est ainsi établie, depuis la mise en place de la composition jusqu’à l’évolution des altérations recensées. Suite à cela, des tests de nettoyage sont réalisés afin d’élaborer un protocole d’intervention adapté aux problématiques spécifiques rencontrées. Cette opération a bénéficié du soutien de Crédit Agricole d'Ile-de-France Mécénat, Grand Mécène du musée d'Orsay.

Be the first to post a comment
You must be logged in to be abble to post comments!
Create my account Sign in